Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le Syndrome Fémoro-patellaire ou syndrome rotulien (intérêt d’une prise en charge pluridisciplinaire au centre de soins Gorbella) partie I

Le Syndrome Fémoro-patellaire ou syndrome rotulien (intérêt d’une prise en charge pluridisciplinaire au centre de soins Gorbella) partie I

Le 22 janvier 2017
Le Syndrome Fémoro-patellaire ou syndrome rotulien (intérêt d’une prise en charge pluridisciplinaire au centre de soins Gorbella) partie I

Douleur au niveau de l’appareil extenseur du genou, comprenant la rotule (ou patella), le fémur (os avec lequel elle interagit) et le quadriceps. 

Explications : survenant le plus souvent chez les jeunes sportifs avec une prédominance chez les jeunes femmes, le syndrome fémora-patellaire est une modification complexe de l’appareil extenseur. En effet celui-ci est composé d’une multitude de muscles. Le quadriceps en possède déjà quatre (vaste interne, externe, médial et droit antérieur). Mais biomécaniquement lors de l’extension du genou les ischion-jambiers (trois muscles), le triceps sural (trois muscles) et même certains muscles de la hanche jouent un rôle. Au total il y a plus de 29 interactions musculaires qui gèrent l’extension du membre inférieur. Le syndrome fémoro-partellaire peut aussi être lié à un mauvais positionnement ostéo-articulaire, modifiant ainsi les forces des muscles créant ainsi une instabilité.

Ces modifications musculaires ou ostéo-articulaire vont modifier les forces agissant sur la rotule et augmenter les contraintes sur elles, créant ainsi instabilité et douleurs.

Exemple : un effondrement de l’arche interne du pied va amener une rotation du fut tibial. Cette rotation va modifier l’angle du tendon quadricipital. En modifiant cet angle le quadriceps aura plus de « force » dans sa partie externe que dans sa partie interne. Cela crée ainsi un déséquilibre qui va emmener la rotule plus vers l’extérieur. De ce fait on aura une douleur rotulienne externe avec parfois des sub-luxations.

Prise en charge dans un second article à suivre.

Autres actualités Voir toutes les actualités